samedi 17 octobre 2009

Quand l'amour et la religion ne font pas bon ménage...

Il y en a qui décident de se convertir, de porter le voile et de se marier en huit semaines (si vous suivez un tant soit peu les actualités people, vous savez de qui je parle), et d'autres qui résistent farouchement à l'idée de se faire embarquer dans un monde liberticide, et qui le paient cher.
Je suis relativement tolérante à propos des religions. Celles des autres ne me dérangent pas, et je respecte ceux qui croient et/ou pratiquent.
Cependant, je n'aurais jamais envisagé être rejetée pour cause de non appartenance à une religion, et de refus de conversion.

Imaginez que, depuis plus de trois ans, vous êtes accepté(e) dans une famille qui pratique, à sa manière, une religion, et qui décide que, finalement, puisqu'il n'y a aucun espoir de conversion de votre part, vous n'êtes plus assez bien pour leur enfant, qui, lui, ne pratique pas des masses.
Je ne pensais pas que ça pouvait encore exister, pas pour moi. Ça n'arrive qu'aux autres.
Que nenni ! Des parents qui posent des ultimatums, qui menacent leur gosse (devrais-je dire leur chose?) de le renier s'il ne vous quitte pas.
Ca existe.

Le pire dans tout ça ? C'est de foutre en l'air une relation qui marchait somme toute plutôt bien.
De préférer leur petite satisfaction pseudo religieuse au bonheur de leurs enfants.




Mon Dieu, Volo

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaires:

Martine a dit…

J'ai vécu un peu la même situation que toua. Trois ans avec un mec, acceptée par la famille qui pratique sa religion niveau "light". Et puis la question de la conversion apparait, et se fait de plus en plus pressante...

Un jour dans une reunion de famille, j'ai entendu une conversation concernant une nana qui s'était convertie pour se marier avec un des cousins. Elle pratiquait plus que la majorité des personnes présentes, mais malgré tout, la phrase qui revenait le plus souvent c'était "de toute façon, ça ne sera jamais une vraie". Venant de personnes dites "modérées", ça m'avait un peu troublé...

A cette même soirée, mon ex a annoncé devant toute sa famille, qu'on avait déjà parlé de conversion, la sienne, et qu'il n'hesiterait pas une seule seconde à se convertir pour que je puisse me marier à l'église. Je crois que ça leur a tellement fait peur qu'ils ne m'ont plus jamais parlé de conversion...

En tout cas, j'espere que vous êtes toujours ensemble.

Biz!

PS: Ravie de te voir de retour!!!

 
template by suckmylolly.com // ribbon brushes by Hawksmont Universe