mercredi 31 mars 2010

Gros dilemme shoesesque*


* comme quoi, moi aussi, je peux inventer des mots

J'ai complètement craqué sur les tennis Bensimon liberty. Je les trouve juste à croquer.
Le dilemme ? Le choix de la couleur pardi !

Bon, j'ai déjà limité le choix aux roses et aux bleues, mais après, c'est un peu difficile !

Vous avez choisi lesquelles ? A votre avis, lesquelles sont plus faciles à porter ?

A très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 23 mars 2010

J'ai lu ... Les larmes de Tarzan de Katarina Mazetti

Après avoir dévoré "Le mec de la tombe d'à côté", du même auteur, je me suis empressée d'acheter "Les larmes de Tarzan".
Pour celles qui veulent en savoir plus sur "Le mec de la tombe d'à côté", je vous redirige vers le post de Deedee : ICI.


Ce qu'en dit l'éditeur :
Elle, c’est Mariana, mais leur rencontre fut assez fracassante pour qu’il la surnomme Tarzan. Lui, il s’appelle Janne, pour de vrai. Mère célibataire, elle élève seule deux enfants, caresse le souvenir de leur fantasque père évaporé dans la nature et tente de nourrir sa petite famille malgré des fi ns de mois asphyxiantes. Lui, il roule en Lamborghini, papillonne sans s’engager avec de jeunes femmes forcément cadres, élégantes et dynamiques, et déteste que des marmots salissent les sièges en cuir de sa voiture de sport.
Ces deux-là peuvent-ils s’aimer ? Et si, malgré l’abîme qui les sépare, ils s’attachent l’un à l’autre, sauront-ils vivre une relation décomplexée qui fera fi des conventions et des barrières sociales ? Après l’immense succès du Mec de la tombe d’à côté, Katarina Mazetti met en scène un nouveau couple loufoque et improbable pour mieux brocarder les injustices sociales et rire de l’éternelle guerre des sexes dans un roman enlevé, drôle et caustique.


Ce que j'en ai pensé :
Tout d'abord, ce livre est composé de chapitres courts -ce qui était déjà le cas du mec de la tombe d'à côté"-, dont le narrateur change : Tarzan, Janne, les enfants.
Au début de la lecture, j'étais un peu déstabilisée par le fait qu'on retrouve parfois le même narrateur plusieurs chapitres d'affilé (contrairement à l'autre), et par les chapitres contés par les enfants.
Mais au fil des pages, je suis littéralement devenue accro, et j'ai même réussi à le finir alors qu'en période universitaire, j'ai généralement du mal à suivre un livre...
C'est l'histoire d'une rencontre improbable entre un riche entrepreneur et une femme plus agée, élevant seule ses deux enfants et sans le sou. Je n'en dirai pas plus, mais voilà la trame.
Ce livre est très frais. Ce n'est pas de la grande littérature, mais on prend beaucoup de plaisir à lire cette histoire.
En somme, un roman sans prétention, drôle, et agréable.

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 21 mars 2010

J'ai testé ... la pierre d'alun, déodorant naturel



Depuis quelques mois, je teste la pierre d'alun comme déodorant.
La première fois que j'en avait entendu parler, c'était dans une émission sur FR3 il y a fort fort longtemps, et la dame expliquait qu'elle se servait d'une pierre comme déodorant, et d'une écorce pour se brosser les dents. Je l'ai prise pour une vraie cinglée cracra.

Puis avec les histoires de déos plein de sels d'aluminium, je me suis dit que ça pouvait être intéressant de tester, sachant que l'alun est connu pour ses qualités désinfectantes et astringentes.
Après quelques mois de test, je peux enfin en parler.

J'ai trouvé la mienne dans une boutique très sympa dont je vous reparlerai surement, "Compagnie de Provence". C'est une pierre d'alun de la marque Tadé.

Le test :
La pierre d'alun se présente en un bloc translucide. Il faut le passer sous l'eau et ensuite l'appliquer sur la peau. C'est aussi simple que ça.
La pierre d'alun n'empêche pas la transpiration, mais bloque les odeurs. Cependant, si va en soirée après une journée "active", on peut percevoir l'odeur de transpiration. C'est pour ça que je couple avec un déodorant Weleda. Après avoir essayé celui à la sauge, j'ai préféré celui à la rose de Damas.



Je suis plutôt contente de ce déodorant. Il remplit les fonctions qu'on attend de lui.
Cependant, avec l'arrivée des beaux jours et la disparition des pulls, je pense que je recommencerai à mettre mon déo "habituel", jusqu'au retour des pulls !


A noter :
La pierre d'alun ne sert pas uniquement de déodorant. Les hommes peuvent s'en servir pour apaiser le feu du rasoir, et on peut s'en servir en cas de coupure : le sang s'arrête de couler tout de suite.


Quelques conseils :
- Passer la pierre sous l'eau froide, et non sous l'eau chaude, car il semblerait que l'eau chose "l'use" plus. La mienne a vraiment réduit très vite, alors qu'elle est censée s'user très lentement.
- Eviter de faire tomber la pierre. C'est bête, mais la mienne est maintenant en trois morceaux !

Attention ! J'ai vu sur internet qu'il fallait faire attention en achetant une pierre d'alun, car il en existerait des "vraies" et des "fausses". Pour savoir si celle que vous achetez est une vraie, il faut qu'il y ait marqué " alun potassium" et non "aluminium alun", qui serait de la pierre d'alun de synthèse.

Maintenant, les prix : compter environ 10 à 12€ pour la pierre Tadé, selon les boutiques, mais on doit pouvoir trouver moins cher (j'en avait vu une à 7€ sans le cordon). Vous la trouverez à 9,90€ ICI.
Compter environ 10€ pour le déodorant Weleda à la rose (ceux à la sauge / au citrus sont à environ 8€)

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 18 mars 2010

Je l'ai ! La palette Alice in Wonderland Urban Decay

Ahhhhhhhhhhh !!!! Ca y est ! Elle est làààààà ! Elle est à mouaaaaaa !!!
Je sais je suis dingue, mais je crois que cette palette me fait baver depuis décembre...

J'ai vu hier sur CE blog que la palette était plus ou moins disponible dans certains Sephora, mais en stock ultra ultra limité.

Je me suis donc rendue dare-dare dans mon Sepho pour tenter de shopper cette merveilleuse palette.

La vendeuse me dit qu'ils ne l'ont pas encore, alors je lui ai demandé s'il était possible de m'en réserver une. Elle est partie voir sa responsable et...
"Mademoiselle, j'ai une mauvaise nouvelle...
... On l'a reçue !!!"
Du coup, ils me l'ont vendue, alors qu'elle n'était pas encore dans les rayons !

Trop trop contente je suis !

Voici la bête (bon vous l'avez déjà vue des centaines de fois mais c'est pas grave !!) :


Et voici les fards :


Elle est trop trop belle.
Petite déception quand même en regardant de plus près les "vrais" noms des fards, il n'y a pas un, mais quatre doublons avec la palette BOS II :
- Mushroom --> Mushroom
- Midnight tea party --> midnight cowboy rides again
- Absolem --> Homegrown
- Mad Hatter --> Twice baked

Bon ceci dit, ça nous fait quand même 12 nouvelles couleurs, plus belles les unes que les autres, et qui se marieront à merveille (ah ah !) avec les teintes de la BOS II.

Bref je suis happy happy happy !

Je vais essayer de mettre en ligne, quand j'en aurai fait et si le résultat est probant, des idées de maquillage avec la palette.

Bonne soirée !!!


Ps : si vous shoppez chez H&M, en ce moment ils donnent le magasine Be ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

100 ème message ! Ma petite robe Gat Rimon




J'aime beaucoup Gat Rimon. J'ai quelques pièces de chez eux, et j'ai craqué sur cette robe en feuilletant "A nous Paris", l'hebdo du métro.
Elle s'appelle Roby, elle existe aussi un blanc, et mon amoureux me l'a offerte il y a quelques jours...
Elle est majoritairement en coton, et les finitions sont travaillées. Vraiment très belle je vous dis.

Mon unique souci, c'est de savoir quoi mettre aux pieds, parce que là, sur la photo, c'est sympa mais...

Et vous, vous en pensez quoi ? Vous mettriez quoi aux pieds?

Bises,

CrazyVio

Ps: image tirée du site Espace Max

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 14 mars 2010

Devoir de mémoire : J'ai vu le film La Rafle de Rose Bosch


J'ai assisté mardi dernier à une des nombreuses avant premières du film La Rafle.Vous en avez forcément entendu parler, tellement ce film a été médiatisé. C'est une bonne chose, car c'est un pan de l'histoire qui reste assez peu connu.
Pour ce film, le travail de recherche et de reconstitution a été phénoménal. La réalisatrice, Rose Bosch, nous racontait ce mardi le temps passé pour préparer ce film, et surtout qu'il était temps de le faire, compte tenu du fait que les survivants étaient maintenant âgés.

En ce qui concerne le film, je pense vraiment que c'est un film à voir. Surtout pour le côté historique de la chose.
Évidemment, et à moins d'être indifférent, ce film est douloureux. Le plus dur est sans doute la rafle en elle-même, au début du film : ni les femmes, ni les enfants n'ont été épargnés.

Malgré tout, Roselyne Bosch a voulu montrer "les vivants", et le film raconte aussi l'histoire de quelques "miraculés", qui ont réussi à survivre .
D'ailleurs, après avoir fait quelques recherches sur internet, il semble que certains des "personnages" du film sont inspirés de personnes ayant réellement existé.
Voici pour ceux qui sont intéressés le témoignage d'Anna Traube, rescapée du Vel d'Hiv : (clic)

En bref, je vous recommande vivement de voir le film, ne serait-ce que pour savoir ce qui s'est vraiment passé les 16 et 17 juillet 1942, le film ayant cette vocation.

Photos issues du site Cinémovies.

Rendez-vous sur Hellocoton !
 
template by suckmylolly.com // ribbon brushes by Hawksmont Universe